Sur ROMANDIE


ABOMEY-CALAVI (Bénin) - Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, au Bénin dans le cadre d'une tournée ouest-africaine, a défendu le programme nucléaire controversé de son pays, pacifique selon lui, et a nié l'intention de Téhéran de fabriquer la bombe atomique.

Lors d'un discours prononcé à l'université du Bénin, lundi matin, M. Ahmadinejad a qualifié l'énergie nucléaire de don divin fournissant de l'électricité à un prix abordable.

Ils accusent l'Iran comme toutes les nations qui cherchent à sortir rapidement de la domination actuelle, a déclaré le président iranien.

Nous n'avons pas besoin de bombe atomique, a-t-il ajouté, d'ailleurs ce n'est pas la bombe atomique qui menace le monde, mais la morale et la culture occidentale en perte de valeurs.

Les puissances occidentales et Israël soupçonnent Téhéran de dissimuler un programme militaire visant à la fabrication de la bombe atomique sous couvert d'activités nucléaires civiles.

Téhéran dément, affirmant développer son programme nucléaire seulement à des fins énergétiques et médicales.

M Ahmadinejad, arrivé au Bénin dimanche soir, doit quitter Cotonou dans la journée de lundi pour se rendre au Niger, un des premiers producteurs mondiaux d'uranium.

L'Iran a besoin d'uranium pour son programme nucléaire, et le Niger a critiqué récemment un partenariat historique très déséquilibré avec la France, ancienne puissance coloniale, dont le groupe Areva exploite l'uranium depuis plus de 40 ans dans le nord du pays.

L'uranium nigérien est acheminé via les ports béninois pour exportation, mais le ministre béninois des Affaires étrangères a insisté sur le fait qu'il ne serait pas question d'uranium lors de la visite de M. Ahmadinejad.

Selon les autorités béninoises, les discussions entre l'Iran et le Bénin portent essentiellement sur l'agriculture, l'éducation et l'énergie.

M. Ahmadinejad achèvera sa tournée ouest-africaine par une visite au Ghana, mardi.


(©AFP / 15 avril 2013 14h23)