31/07/18

Macron Gate ou pourquoi l'affaire Benalla ? - Karine BACHET-GOLOVKO

Billet du jour: Macron Gate ou pourquoi l'affaire Benalla ? mercredi 25 juillet 2018  // russiepolitics Le comment, tout le monde le connaît. Tout a commencé par une vidéo d'un conseiller de Macron, Benalla, un civil et un privé responsable de sa sécurité, dont la carrière soulève beaucoup de questions, se retrouvant selon l'Elysée comme "observateur" le 1er mai dans une manifestation et tabassant des passants en arborant un casque des forces de l'ordre et un brassard de police, sans en avoir le droit. Il a fallu... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31/07/18

Régis de Castelnau : «Une grosse vingtaine d'infractions pénales» dans l'affaire Benalla

31 juil. 2018  // RT © Philippe Wojazer Source: Reuters Alexandre Benalla et Vincent Crase lors des manifestations du 1er mai 2018/Image d'illustration Pour RT France, l'avocat Régis de Castelanau a livré son analyse sur le feuilleton politico-judiciaire Benalla, démontant la défense de l'ancien collaborateur et comptant une vingtaine d'infractions pénales de la part des protagonistes de l'affaire. Invité en duplex pour RT France le 30 juillet, Régis de Castelnau, avocat et auteur du blog «Vu du droit»,... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31/07/18

Emmanuel Macron et le pari russe.

En préambule à l'article, une réflexion, très intéressante, à propos de cet épisode Brigitte : ... C'est bien la raison de l'affaire Benalla. La secte neocon sioniste du quai d'Orsay a été doublée par Macron qui a traité directement avec Poutine. La presse neocon sioniste qui avait fait élire Macron est donc intervenue pour punir Macron. Quant à L'Iran, c'est bien la prochaine cible obligatoire sur la liste américaine, et les pressions sont en cours pour une attaque imminente, entre aoüt et les prochaines élections intermédiaires aux... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31/07/18

Vent nouveau en Italie ? La grande peur des médias français

Publié le 30 juillet 2018 // OJIM Rediffusion. Première diffusion le 5 juin 2018 Des « populistes » au pouvoir dans l’un des pays fondateurs de ce qui est devenu l’UE ? Les tergiversations autour de la nomination d’un ministre de l’économie opposé à l’euro ont mis les médias français en émoi. Les élections italiennes du début du mois de mars ont donné du fil à retordre aux institutions de l’Union européenne, aux européistes italiens, au premier chef desquels le président de la République italienne, comme... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30/07/18

Tentative de lancement du "National-Globalisme" par J. Attali...:"Le triangle des extrêmes"

Comment dissimuler la disparition du bon vieux clivage D/G, si opportune pour les politiciens (de D et de G) qui s'affrontaient jusque là sur la scène, à grands coups de sabres de bois et d'effets de manche, tout en trouvant les compromis utiles sous le tapis. Comment retarder l'émergence du nouveau clivage Européistes-globalistes/ souverainistes . Comment freiner les mouvements patriotiques et solidaires face à une noosphère "bienveillante " ?... J. Attali le tente , en lançant le "National-globalisme" (SIC) ATTALI: (morceaux... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 21:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30/07/18

Affaire Benalla : Macron veut mettre la haute fonction publique au pas

Par  François-Xavier Bourmaud Mis à jour le 30/07/2018 à 10:26Publié le 29/07/2018  // Le FIGARO Le chef de l'État veut relancer le «spoil system» à la française en commençant par la préfecture de police de Paris. Il a encaissé les coups, il s'apprête à les rendre. Maintenant que l'affaire Benalla semble sortir de sa phase aiguë, Emmanuel Macron commence à en tirer les leçons et réfléchit aux suites à lui donner. (...)  Dans l'urgence de la crise, Emmanuel Macron a demandé au secrétaire général de l'Élysée, Alexis... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30/07/18

Crise des migrants : l’éternel retour des années 30

Par OJIM 30 juillet 2018 // Arrêt sur info   Par l’Observatoire du journalisme Publié le 19 juillet 2018 Connaissez-vous le point Godwin et l’argument « reductio ad hitlerum » ? L’OJIM a présenté cette théorie et ce concept que l’on peut résumer de la façon suivante : très rapidement dans une conversation, votre interlocuteur coupe court au débat, en ramenant les arguments adverses à ceux du nazisme. La discussion est interrompue par une pirouette grossière, sans avoir à... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30/07/18

Sale temps pour Emmanuel Macron, l’économie française patine

18:57 27.07.2018 // SPUTNIKNEWS Fabien Buzzanca Ralentissement de la croissance, baisse du pouvoir d’achat, consommation des ménages en berne, hausse du chômage … Les récents indicateurs économiques français ont de quoi donner des sueurs froides à l’Elysée. L’objectif de 2% de croissance en 2018 ressemble de plus en plus à une chimère. L'affaire Benalla n'est pas la seule source d'inquiétude au palais présidentiel. Le 27 juillet, l'Insee dégainait sa première estimation pour la croissance au deuxième trimestre. Et les... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30/07/18

Moscou : c’est l’Occident « civilisé » qui a répandu le terrorisme dans le monde musulman

  26 juillet 2018  // Arrêt sur info Interview du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à la chaîne britannique Channel 4, Moscou, 29 juin 2018 (VOSTFR / sous-titres). Transcription : Channel 4 : Monsieur le Ministre des Affaires étrangères, le sommet entre le Président russe Vladimir Poutine et le Président américain Donald Trump va bien se tenir à Helsinki. Est-ce là l’ordre mondial « post-occidental » que vous avez évoqué par le passé ? Y sommes-nous déjà ? Sergueï... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29/07/18

Régime de bananes - par Régis Chamagne

29 juillet 2018   // Regis Chamagne.fr   « Comme chef d’État, deux choses lui avaient manqué : qu’il fût un chef ; qu’il y eût un État. » Charles de Gaulle Les scandales qui affectent un chef d’État sont des indicateurs parmi d’autres de la réalité de l’exercice du pouvoir dans le pays considéré.   Considérations générales Lorsque l’État existe, c’est-à-dire lorsque le pays est souverain et qu’il y a un chef à sa tête, ce dernier baigne dans l’action collective dont il est le premier... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]